×
 

Historique

Fondé en 1949, le Collège Esther-Blondin est sans contredit un établissement d'enseignement secondaire privé solidement ancré dans sa tradition d’excellence et résolument tourné vers le XXIe siècle.

Un peu d'histoire

En 1853, les Sœurs de Sainte-Anne s'établissent à Saint-Jacques-de-Montcalm où elles dirigent, sous un même toit, un pensionnat et un externat. L'œuvre de la communauté est l'éducation par l'enseignement dans les écoles. En 1900, la Congrégation des Sœurs de Sainte-Anne est solidement établie. Les religieuses institutrices, elles-mêmes issues du milieu rural, partagent la simplicité des gens, leur équilibre naturel, leur foi et leur générosité. Unies par une même règle de vie, un même idéal, un même héritage, elles gouvernent avec sagesse, douceur et fermeté. D'esprit novateur, les Sœurs de Sainte-Anne fondent, en 1928, l'École Ménagère de Saint-Jacques et ouvrent leurs portes à sept élèves. L'école, alors située à l'emplacement de l'actuel couvent de Saint-Jacques, est officiellement reconnue par le gouvernement le 3 mars 1930. Malgré son isolement, loin des grandes routes, la grande renommée de ce programme attirera des élèves de partout. À la fin des années 1940, l'École ménagère régionale vit un problème d'espace.


La nouvelle bâtisse

La Congrégation des Sœurs de Sainte-Anne, fidèle à l'esprit d'audace et de foi de sa fondatrice, ne craint pas de relever les défis inhérents à une nouvelle construction. Sœur Marie-Jeanne-de-France, directrice de l'école depuis 1931, complète donc l'achat des terrains situés sur la rue Ste-Anne et communément appelés "Bois des érables". La cérémonie de la première pelletée de terre a lieu le 16 avril 1947 et la bénédiction de la pierre angulaire, le 17 octobre 1948. La nouvelle école ménagère, connue maintenant sous le nom d'École supérieure d'Enseignement ménager, ouvre finalement ses portes aux élèves le 20 septembre 1949, alors  que 41 religieuses accueillent 140 pensionnaires, nombre record pour l'époque. En 1951, l'École supérieure d'Enseignement ménager change son nom pour celui d'Institut Familial. On vise à donner aux jeunes filles une éducation en rapport avec leur vocation de ménagère habile, d'épouse attentive, d'éducatrice compétente et de mère incomparable. Le curriculum est complété par de nombreuses activités en religion, culture intellectuelle, artistique, humaniste et sociale pour une meilleure préparation à la vie.


Une école qui suit son temps

En 1970, avec la disparition des Instituts familiaux, l'établissement devient l'Institut Esther-Blondin et dispense un programme d'enseignement secondaire conforme aux règlements du Ministère de l'Éducation. L'Institut Esther-Blondin rejoint le regroupement des écoles secondaires privées de filles du Québec et accueille des résidentes et externes. En 1973, l'Institut se modernise avec la construction d'un complexe sportif doté d'une palestre, d'un gymnase triple, d'une piscine semi-olympique, de pistes d’athlétisme et de terrains de tennis. L'activité physique fait une entrée en force.

En 1996, l'Institut Esther-Blondin change son nom pour celui de Collège Esther-Blondin. L'année suivante, le Collège devient le premier établissement d'enseignement dans Lanaudière à offrir le programme d'éducation internationale. Cette même année, dans la continuité des préparatifs du 3e millénaire, il agrandit et modernise sa bibliothèque et ses laboratoires informatiques. En 1998, il ouvre ses portes sur la mixité et accueille ses premiers garçons. Dès la rentrée, un magnifique terrain de soccer ceinturé d'une piste d'athlétisme vient s'ajouter aux installations sportives. En 2002, de nouvelles salles d'arts plastiques voient le jour.


Les années 2000 – des constructions nouvelles

En juillet 2003, après 54 ans de dévouement à l'enseignement, les dernières religieuses quittent le Collège. Elles continuent de garder un œil bienveillant sur le Collège, mais à distance. L'aile des résidences devient le lieu d'importants travaux afin de changer de vocation et se transformer en aile des sciences avec trois laboratoires ultramodernes, deux classes de sciences et une salle de préparation.

En 2009, le Collège entreprend un important projet d’agrandissement qui vient enrichir les installations déjà présentes. Cet audacieux projet visait entre autres la construction d’une salle de musculation annexée au pavillon des sports, lequel est relié au pavillon principal par une passerelle souterraine, la modernisation de la cafétéria et la construction d’un pavillon de la culture doté d’une salle de spectacles et de classes de musique et d’art dramatique. Ce dernier pavillon est relié par une passerelle extérieure au pavillon principal. 

Le 22 février 2012 est la date choisie pour l’inauguration d’une toute nouvelle bâtisse qui vient s’ajouter aux installations déjà existantes, le Pavillon de la Culture qui comprend des classes d’art dramatique et de musique ainsi qu’une salle de spectacle de 532 places.

En décembre 2013, le Collège poursuit ses investissements et innove sur le plan technologique et pédagogique par la transformation de la chapelle du Collège et de son jubé en deux espaces techno-pédagogiquesLe printemps 2014 vient marquer l’inauguration d’un tout nouveau salon étudiant, une aire de rencontre équipée de jeux sur tables et ornée de murales gigantesques conçues par les élèves.

En 2015, afin de mettre en valeur le patrimoine du Collège Esther-Blondin et des Sœurs de Sainte-Anne, le bâtiment principal s’enrichit d’un Centre historique et éducatif. Une exposition permanente d’objets patrimoniaux qui racontent l’histoire du Collège et de la Congrégation viennent enrichir la vocation éducative et historique de l’établissement.

En décembre 2017, la Zone 3D est inaugurée dans l'enceinte de la Chapelle. Premier espace créatif et technologique de ce genre dans la région, le laboratoire de fabrication du Collège Esther-Blondin permet aux élèves et au personnel de développer des projets dignes du XXIe siècle. Les possibilités offertes par les différents outils et équipements y sont pratiquement infinies. La Zone 3D répond à un besoin d’avancement technologique présent au Collège depuis quelques années déjà. L’espace aménagé est utilisé par les enseignants de toutes les disciplines.

Aujourd’hui, le Collège est solidement ancré dans sa tradition d’excellence et résolument tourné vers le XXIe siècle. La belle aventure se poursuit.